Jim Clark et sa Lotus 25 au Grand Prix de Monaco en 1964

Aquarelle originale
Reproduction à tel encadré

À partir de 1961, Jim faisait partie de l’équipe Lotus Grand Prix sous la direction du chef d’équipe Colin Chapman et à la fin de la saison, il était leur principal pilote. Jim a remporté la course hors championnat à Pau cette année et atteint 2 podiums à Zandvoort et Reims finissant 3 e dans les deux cas. En 1962, Jim a tellement goûté au succès du championnat. Chapman a présenté la Lotus 25 avec son châssis monocoque révolutionnaire. Clark a remporté trois Grands Prix – Belgique, britannique et français, terminant 2 e du championnat avec son coéquipier Graham Hill après que Clark ait abandonné au tour 62/82 la dernière course de la saison en Afrique du Sud en raison d’une fuite d’huile.

En 1963, Clark et Lotus devinrent une force dominante avec Jim remportant un incroyable 7 sur 10 Grand Prix pour remporter le championnat avec 3 courses restantes dans le châssis monocoque révolutionnaire Lotus 25. Chapman avait trouvé le pilote parfait pour compléter ses compétences en tant que designer et Jim est devenu le plus jeune champion du monde âgé de 27 ans les saisons succès comprenait un 2 e  dans le célèbre Indianapolis 500 le 30 e  mai , lorsque Jim a manqué de justesse à Parnelli Jones dans une course controversée. Jim devenait rapidement une star sportive de l’Écosse au Royaume-Uni, en Europe et aux États-Unis, non seulement admiré pour ses capacités naturelles en tant que pilote de course, mais aussi pour son esprit sportif, sa bonne humeur et son humilité.

1964 a été une saison difficile pour Jim qui a remporté 3 courses mais a eu une série de 3 abandons consécutifs à ajouter à une précédente en France, entravant considérablement ses chances de conserver son championnat. Sa chance a également été perdue en Amérique après avoir obtenu la pole position dans l’Indy 500 dans le but d’en finir un mieux que son 2 e  en 1963. Il a terminé 24 e en  raison d’une défaillance de pneu entraînant des dommages à la suspension. Cependant, Jim a remporté le championnat britannique des voitures de tourisme dans la Lotus Cortina et les championnats de Formule 2 britannique et français.

En 1965, Jim Clark a connu sa saison la plus réussie. Il remporte le Championnat du Monde de Formule 1 pour la 2 ème temps en remportant 6 des 9 courses auxquelles il a participé et après avoir manqué Monaco pour participer à l’Indy 500, il a remporté de façon dominante 190 des 200 tours du Lotus 38. Il s’agissait de la première voiture de course à moteur arrière à gagner l’Indy 500 propulsé par Ford V8. De plus, Jim a remporté le premier de ses 3 championnats de la série Tasman et le championnat de Formule 2. Jim reste le seul pilote de course de l’histoire à avoir remporté les Championnats du monde de Formule 1 et l’Indy 500 la même année. Ce fut peut-être la plus grande saison de tous les pilotes de l’histoire du sport automobile. Jim était maintenant l’une des stars sportives les plus populaires au monde avec un statut de célébrité semblable à une star de cinéma hollywoodienne, il était en demande pour des entrevues avec les médias et un parrainage. Au fond, il était un fermier timide des Scottish Borders,

En raison du manque de fiabilité, de la malchance et du développement de la voiture, Jim a traversé la saison de Formule 1 1966 avec seulement 1 victoire de Grand Prix aux États-Unis dans une Lotus 43 BRM. Il s’est de  nouveau qualifié 2 e à l’Indy 500 et a maintenu sa position sur la grille pour décrocher une autre place de deuxième. Dans sa deuxième entrée dans la série Tasman , il a terminé l’année 3 e  après une période de 3 départs à la retraite dans les 4 premières courses.

1967 a vu l’introduction de la Lotus 49 dans laquelle Jim a remporté ses débuts au Grand Prix des Pays-Bas. Cependant, ses 4 victoires cette année ne l’ emportaient pas sur ses 5 départs à la retraite lui causant pour terminer la saison en 3 e . Bien qu’il ait remporté le championnat de la série Tazman avec cinq victoires et trois deuxièmes places dans les 8 courses cette année-là, Jim s’est qualifié 16 et a terminé 31e  lors de sa dernière apparition en Indy 500 pour terminer une saison relativement infructueuse.

La dernière saison de Jim en 1968 a commencé avec son troisième championnat Tasman Series, pour ajouter à sa victoire dans le Grand Prix d’Afrique du Sud le 1 er  janvier. Jim Clark est mort le 7 e  d’Avril 1968 , à Hockenheim en Allemagne dans une course de Formule 2 lorsque sa voiture a quitté la piste au tour 4.
Source https://jimclarktrust.com/jim-clark/lotus-grand-prix-team/

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s