Austin Mini Cooper S en Autriche 1964 aquarelle

Aquarelle et encre de Chine au format 55 x 65 cm
AUSTIN MINI COOPER S

Apparue en 1959, l'Austin Mini tenue immédiatement l'attention des sportifs amateurs de compétition et des préparateurs par ses qualités de tenue de route et son agilité. John Cooper, constructeur de voitures de Formule 1 et de rallye, en perçoit le potentiel et, ami du créateur de la voiture, Alec Issigonis, lui propose d'en produire une version plus développée. La direction du groupe BMC, bientôt convaincue, donne son feu vert et les deux hommes coopèrent en vue de produire une Mini Cooper sportive et économique. Les versions Austin Mini Cooper et Morris Mini Cooper sont commercialisées dès 1961.
La cylindrée du moteur est portée à 997 cm3 (contre 848) par allongement de la course, et la puissance passe de 34 à 55ch grâce au montage, entre autres améliorations, d'une tubulure à deux carburateurs. Les rapports de la boîte sont rapprochés et les freins avant à disque représentent une première sur une si petite voiture. L'homologation en Groupe 2 exige une production de 1 000 exemplaires qui sont rapidement fabriqués. La voiture connaît un succès inespéré. En 1964, un moteur de 998 cm3 à course plus courte remplace le moteur de 997 cm3. En 1963, une nouvelle Mini Cooper dite " S " est produite en 1963, équipée d'un moteur de 1 071 cm3 à course courte, vilebrequin nitruré, bloc renforcé et freins plus grands, modèle susceptible d'être encore plus développé. Ce sera la base des voitures qui remporteront le Rallye de Monte Carlo en 1964, 1965 et 1967 tandis que d'autres Cooper S brilleront sur les circuits. Cette petite bombe, une GTI avant la lettre, est la Mini la plus désirable parmi les innombrables versions produites jusqu'en 2000.
Mise en circulation en mai 1964, cette Mini Cooper S rouge, toit blanc et intérieur noir, homologuée FIA période F, est équipée d'un arceau, de baquets et de harnais compétition. Voiture idéale pour les rallyes (elle a disputé cinq fois le Monte Carlo historique et plusieurs " Neige et Glace "), elle a été préparée il y a une dizaine d'années par le mécanicien du propriétaire responsable du garage DF Engineering à Zwevegem (8550-Belgique). Le moteur et la boîte ont été refaits en 2009 par ce même garage avec adoption de pistons haute compression (estimée à 11,5 :1) et pignons à taille droite. Le pont est à différentiel autobloquant. La voiture sera livrée avec les pièces suivantes : deux ponts différents (court et long), une dizaine de jantes et diverses pièces de rechange pour les rallyes.
Source Artcurial